Réfléchir et dire… un peu

Un site utilisant unblog.fr

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2020

28 janvier 2020

LA CAPITELLE et SES SECRETS merci Jean Claude

Classé dans : Non classé — linouunblogfr @ 22 h 19 min

LA CAPITELLE

et

SES SECRETS

 

Altérée par les pluies et l’usure du temps,

Elle se dresse imposante au milieu des genêts,

Où les ombres de lumières sous le soleil levant,

Soulignent ses tuffeaux, des marques du passé.

 

Alors, s’éveillent en elle tous ses rêves engourdis

Sur ses pierres érodées, transpercées de mémoires,

Elle concède aux oiseaux du haut de son perchoir,

D’exalter leurs aubades, en douces mélodies.

 

Les pierres parlent entre elles et leurs voix me possèdent,

Sous sa voûte calcaire et son antre béant

S’échappent les secrets aux effluves du vent

Qui troublent ce désir, de savoir qui m’obsède …

 

Sous l’encorbellement de roches escarpées,

Les souvenirs s’adossent sur ses murs de silence,

Quand cette solitude d’une grande souffrance,

Décline, chaque jour, de son âme angoissée.

25 janvier 2020

Le berger philosophe

Classé dans : philosophie — linouunblogfr @ 22 h 27 min

 

En 1961, à Valloire, pendant un séjour à la neige, notre classe d’Elèves-Maîtres de l’Ecole Normale a rencontré un berger, âgé le bonhomme, lustré par les années, la langue des moutons et la météo… Notre prof l’a invité à une réunion, comme ça, pour nous étonner.

Nous l’avons été. Je ne me risquerai pas à garantir la fidélité de ce qu’il nous a conté de sa voix cassée, aux rocailles savoyardes, car c’est comme ça que nous l’avons entendu. Il avait trouvé, hérité… Je ne sais plus, pendant la guerre d’une valise pleine de bouquins, essentiellement des livres de philo.. Du lourd, Platon, Aristote, Spinoza, Descartes, Nietzche, Kant, Kierkegaard, Voltaire, Rousseau, Diderot …

Je ne pense pas qu’il avait accru sa provende initiale… Par contre il avait lu, relu encore et encore… Lui qui était passé devant l’école plus souvent que dedans.

Lu et absorbé, digéré, critiqué… Malins, du haut de notre bac tout neuf, de nos discussions de café, de nos exposés chers à notre prof… Nous avons embrayé sur Sartre, Marx qu’il connaissait à peine… Mais lui, nous ramenait sans cesse au fil de la pensée mouvante, évolutive, contradictoire puis émergente de ses maîtres, tous, quelle que soit leur doctrine fondamentale…

Je me souviens de sa placide rhétorique, gymnastique, plus que de ses assertions, indiscutables parce que déjà discutées, là haut à l’alpage ou au coin de son âtre, avec lui-même et avec toutes oreilles de passage. Il n’attendait pas de réplique ; son monologue, souriant nous était servi réchauffé, à nous de consommer, ou pas…

Ce dont je me souviens c’est qu’il affirmait en parlant de ses livres, mais cela aurait pu être de son cerveau : « Il y a tout là-dedans ! Il y a des questions, beaucoup de questions… » C’est en essayant de les comprendre, de comprendre les réponses qu’il a trouvé que les siennes valaient le coup d’y penser, encore et encore… Sa vie, justifiée pas son quotidien, se trouvait cautionnée par les amoureux patentés de la Sagesse…

59 ans  plus tard, c’est ce qui me reste de cette rencontre, arrangé à ma sauce sans doute…

22 janvier 2020

un garçon, un petit chien, un grand coeur…

Classé dans : Non classé — linouunblogfr @ 21 h 57 min

chien boyIl y a peu, j’ai eu à discuter sur ce que je considère comme le pire des défauts: la méchanceté encore empirée lorsqu’elle émane de quelqu’un d’intelligent… Ce message reçu aujourd’hui est émouvant et illustre ce que beaucoup prennent pour de la stupidité, de la naïveté: la bonté… J’ai la chance de connaître beaucoup de ces bonnes personnes !

C’EST TRÈS, TRÈS BEAU ! ! 

Un agriculteur avait des chiots qu’il avait besoin de vendre.

Il a peint un panneau annonçant les 4 chiots et le cloua à un poteau sur le côté de sa cour. Comme il plantait le dernier clou dans le poteau, il se sentit un tirage sur sa salopette … Il tomba dans les yeux d’un petit garçon.

 

« Monsieur,  » dit-il,  » je veux acheter un de vos chiots.  »

«Eh bien, » dit le fermier, en frottant la sueur à l’arrière de son cou : « Ces chiots viennent des parents très racés et coûtent beaucoup d’argent ».

Le garçon baissa la tête un moment. Ensuite, fouillant profondément dans sa poche, il sortit une poignée de monnaie et la tendit à l’agriculteur.

«J’ai trente-neuf cents. Est- ce suffisant pour acheter un ?  »

«Bien sûr» dit le fermier ….. Et il laissa échapper un sifflement… «Ici, Dolly!  » il a appelé ….

Venant de la niche et descendant la rampe, Dolly courut, suivie par quatre petites boules de fourrure.

Le petit garçon pressa son visage contre le grillage. Ses yeux dansaient de joie. Comme les chiens arrivaient à la clôture, le petit garçon remarqua quelque chose d’autre qui remuait à l’intérieur de la niche.

Lentement, une autre petite boule apparut, nettement plus petite. En bas de la rampe, elle glissa. Ensuite, de manière un peu maladroite, le petit chiot a clopiné vers les autres, faisant de son mieux pour les rattraper ……

«Je veux celui-là,  » dit le petit garçon, pointant l’avorton     L’agriculteur s’agenouilla à côté du garçon et lui dit :

«Mon fils, tu ne veux pas ce chiot… Il ne sera jamais capable de courir et de jouer avec toi comme ces autres chiens le feraient.  »

Le petit garçon recula de la clôture, se baissa et commença à rouler une jambière de son pantalon.

Ce faisant, il révéla une attelle en acier des deux côtés de la jambe, fixée sur une chaussure spécialement conçue …

En regardant en l’air vers l’agriculteur, il dit : «Vous voyez, monsieur, je ne cours pas très bien moi-même, et il aura besoin de quelqu’un qui le comprend.  »

Avec des larmes dans les yeux, l’agriculteur se baissa et ramassa le petit chiot ….. Le tenant délicatement, il le tendit au petit garçon.  » Combien?  » demanda le petit garçon ….

 » Rien», répondit le paysan, « il n’y a pas de prix pour l’amour. » Le monde est plein de gens qui ont besoin de quelqu’un qui les comprenne.

 

6 janvier 2020

BELLE ANNEE 2020 !

Classé dans : VIVRE ENSEMBLE — linouunblogfr @ 21 h 02 min

Outlook-z204yuwq

L’embarquement pour le vol 2020 est annoncé!!!

Vos prochaines escales sont :

       

 SANTÉ, CHANCE, JOIE, BONHEUR, AMITIÉ, AMOUR…

La durée de votre voyage sera de 12 mois, 366 jours.

N’emporter dans vos bagages que les meilleurs souvenirs…

 

Le menu servi proposé pendant le vol :

Cocktail de l’amitié,

Suprême de bonne santé,

Gratinée de prospérité,

Plateau d’excellentes nouvelles,

Salade de réussite,

Bûche du bonheur.

 

Le tout accompagné de bulles d’éclats de rires.

 Très bon et agréable voyage..

 

BONNE et HEUREUSE ANNÉE.

 

HUGAL

Outlook-fhmie5gv

 

Victor Coudesabot |
Savoirses |
P4corneille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the blonde box
| Shareprof
| Cgt56chba