Réfléchir et dire… un peu

Un site utilisant unblog.fr

14 avril 2019

Marginal…

Classé dans : Non classé — linouunblogfr @ 21 h 16 min

Bonjour à vous qui avez choisi de vivre libres et à côté…

Comme de bien des fenêtres, je vous vois, comment faire autrement, je pourrais compter toutes ces bouteilles d’eau que vous transportez, vos chiens et vos « A quoi bon…? ».

J’ai 76 ans, un peu plus, cet un peu plus, un rien pour vous  est dense à mon âge et vous me rajeunissez au moins mon vécu.

Par contre votre revendication « marginaux » me heurte. Chacun l’est à sa façon, je l’ai été tout de suite ; 10 déménagements avant d’avoir 12 ans… Bien des rejets dans les nouvelles cours de récré… Des groupes scouts dits « foulards noirs » puis des provocs pour être… A votre âge, avant sans doute, j’ai connu avec d’autres la chambre de bonnes au 7ème étage dans Paris, les tentes dans les bois environnants, le drapeau noir aussi, puis la MJC et les plus jeunes à occuper, à emmener prendre des risques ailleurs… Elève récalcitrant, j’ai rencontré des « gens » enseignants, curés, qui m’ont dit « Fonce.. » Je suis devenu enseignant spécialisé dans des quartiers chauds, pour des ados de 18 ans en colère… A mon tour, j’allais les chercher dans leurs refuges ; j’ai rencontré des « enfants du voyage » dans leurs camps mouvants, d’autres venus de plus loin, sans la langue pour les aider… Puis je suis devenu responsable d’école, et j’ai avec d’autres, réalisé que sans la communauté et la solidarité rien n’était joué… Pas question de gommer les différences, mais de compenser les manques, répondre au moins aux questions… Alors ce fut en 40 ans beaucoup de moments de vie chargés, certes j’ai essayé de donner mais j’ai reçu aussi car les coups durs ne sont pas que pour les autres…

Plus précisément, j’ai beaucoup attaché d’importance à la famille, à celles de mes jeunes (un possessif inévitable), sans doute parce que la mienne m’a raté…

A part pour participer à un groupe de clowns, je ne suis plus membre d’associations, et ne réponds qu’à des besoins de coups de mains occasionnels, mais  si divers que je me sens Tintin, de 7 à 97 ans…

Vous savez, accompagner quelqu’un qui s’oublie dans une maison de retraite, une maison finale, même en chantant avec lui, avec elle, c’est dense, chaud, froid aussi… Peut-être rêve-t-il ce balbutiant, à son drapeau noir qui flottait en ses jeunes années…

Le drapeau noir a flotté dans notre jardin, sur notre marmite parfois, même celui de nos enfants et de leurs copains…Ces enfants qui aujourd’hui maraudent dans les rues de Paris…

Je corresponds avec beaucoup de mes anciens, certains se sont « rangés » d’autres restent « ouverts »… Certains ont sombré, pas dans l’oubli mais dans la vie…

Tous nous avons vieilli, hélas non pas tous, peut-être vieux cons, mais au moins pas aveugles… Ni moralisateurs, inquiets seulement… Vous, sous nos yeux vers quoi allez-vous ? Mais au moins vous aurez dit oui à vos envies et certainement que plus tard, vous aurez comme moi, comme nous, ça dans votre conscient…

Sincèrement, jeunes nomades de la vie qui commence belle suite de vie à vous…

Laisser un commentaire

 

Victor Coudesabot |
Savoirses |
P4corneille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the blonde box
| Shareprof
| Cgt56chba