Réfléchir et dire… un peu

Un site utilisant unblog.fr

11 décembre 2018

LE NOËL DES ARAIGNEES

Classé dans : contes et légendes — linouunblogfr @ 18 h 55 min

Christmas Tree  and Gifts. Over white background.Conte ukrainien à la sauce Alain

(Petit furet a oublié d’envoyer la lettre au Père Noël pour sa petite sœur…

Il part pour essayer de rejoindre le Père Noël… en chemin il rencontre divers personnages dont, ici, un gros ours.)

Bonsoir Petit Furet, quel grand vent te pousse vers moi ?

Tu cherches un cadeau pour ta petite sœur ? Mais le Père Noël vit très loin… Tes petites pattes seront usées avant de l’avoir trouvé !

Voyons un peu… dans mon grand sac, j’ai toujours quelque chose de curieux. Pas cette écorce, c’est mon ami sapin qui me l’a offerte avant de partir… Pas cette boule, elle est trop fragile… Pas cette boussole, je ne trouverais plus mon chemin… Voyons, ah voilà. Regarde un peu ces fils d’argent et d’or… Je peux te les emballer dans une belle histoire.

J’étais dans un pays, un très grand pays, très loin, j’avais traversé des fleuves, des montagnes, des  forêts avant d’y arriver. Dans ce pays, l’hiver est très long, très froid. Les gens ne parlent pas le français. Pour dire bonjour, ils disent « do bridien », au revoir, « da svidania », je crois…, merci, « spassiba »..

J’étais bien fatigué, et je m’étais arrêté dans une cabane pour passser la nuit. J’étais à peine endormi, quand des petits chatouillis m’ont réveillé.

J’ai ouvert un œil, deux et j’ai sursauté : toute une famille d’araignées escaladait ma fourrure.

Comme j’étais gentil, elles m’ont raconté une drôle d’histoire :

D’habitude, elles vivaient dans un coin d’une maison tout en bois, une « isba », où on les laissait plutôt tranquille. Mais ce matin-là, voilà que la dame de la maison a empoigné un balai et déclaré :

-Allez, il est temps de faire un grand ménage. Demain, c’est Noël !

Affolées, les araignées vont vite se réfugier au grenier. Par un trou dans le parquet, elles ont vu la mère faire le nettoyage, le père qui apportait des bûches auprès de la cheminée et les enfants qui décoraient le sapin de boules scintillantes.

Effrayée par toute cette agitation, la famille des araignées a préféré se sauver et se réfugier dans cette cabane.

Je leur ai dit : « Ce n’est pas grave… Ces gens préparent simplement la venue du Père Noël… Venez, on va aller voir ce qu’ils ont installé. »

Tout doucement, les araignées se sont glissées dans ma grosse patte et nous nous sommes approchés de la fenêtre de la maison.

Dès le premier regard, les petites araignées, émerveillées, dirent à leur mère :

          -  Maman, Maman, regarde ! Comme c’est joli ce qu’ils font ! Dis, on peut aller voir ?

- Pas question ! répondit la maman araignée. Vous risquez de recevoir un coup de balai ou de vous faire écraser ! Restez là et ne bougez pas.

Un peu plus tard, dans la belle salle bien décorée, il n’y avait plus personne.

- Maman, Maman, on peut aller voir le sapin maintenant ? Tout le monde est couché, on ne risque plus rien !

-Bon, d’accord. Mais alors, suivez- moi, et surtout ne faites pas de bruit.

Une à une, zip, zip, zip, les petites araignées se sont glissées par le trou de la serrure. Evidemment, moi je suis resté dehors, à regarder par la fenêtre

Arrivées au pied du sapin, elles criaient :

- Que c’est beau !

- Regardez cette boule qui brille !

- Et l’ange qui joue de la trompette !

- Et cette étoile, tout là haut !

- Dis Maman, on peut monter dessus ?

La maman araignée a souri:

- D’accord, allons voir ça de plus près !

Et les petites araignées ont gambadé sur l’arbre de Noël, en laissant derrière elles leurs petits fils de soie.

Je riais de les voir faire leurs acrobaties.

 

Soudain, voilà que le Père Noël est sorti de la cheminée en époussetant son bel habit rouge. Quand il vit le sapin couvert de fils d’araignées et les petites bêtes qui font de la voltige, il éclata de rire et il dit :

- Beau travail mes amies ! Mais si les habitants de la maison voient ça demain, ils ne seront pas très contents.

Honteuses, les petites araignées baissaient la tête. Alors il ajouta :

- Attendez, je vais arranger ça.

Et hop, il transforma les fils d’araignée en jolis fils dorés et argentés.

Voyant cela, les petites araignées étaient toutes fières et s’écriaient :                                     – Waouh ! C’est magnifique !

Alors le Père Noël sortit de sa hotte huit minuscules petits paquets et dit :                              – Et ça, c’est pour vous ! Et ce pot de miel, c’est pour votre ami le gros ours qui regarde par la fenêtre.

C’est ainsi que cette année là, les petites araignées et moi,  nous avons eu droit à un vrai Noël comme tous les enfants.

Lorsque j’ai repris mon chemin pour revenir ici, les petites araignées m’ont donné un petit sachet… Le voici, il renferme plein de fils d’or et d’argent faits avec leurs fils de soie… Si tu veux, Petit Furet,  je te les donne pour ta petite sœur.

Quand tu lui offriras, raconte-lui comment les petites araignées les ont fabriqués et comment le Père Noel les a transformés.

Dis lui aussi que c’est depuis ce jour certainement que nous retrouvons ces fils dans nos sapins, aussi fins que des cheveux d’ange

Laisser un commentaire

 

Victor Coudesabot |
Savoirses |
P4corneille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the blonde box
| Shareprof
| Cgt56chba