Réfléchir et dire… un peu

Un site utilisant unblog.fr

16 mai 2018

Croire et être en toute liberté…

Classé dans : je pense donc...,VIVRE ENSEMBLE — linouunblogfr @ 22 h 12 min

Croire et être en toute liberté…

             J’ai toujours évité de parler religion, par respect pour tous mes amis, mes anciens élèves, les membres de ma famille et les croyants et non-croyants sincères dont j’entends ou lis les témoignages.

Pourtant les questions, les réflexions auxquelles m’invitent nombre de ces personnes et nombre de perplexes, me font franchir le pas de mes convictions… « Mes », ce qui ne cautionne ni une Vérité ni une Légitimité, uniquement le fruit de mes expériences, de mes circonstances et de mes entretiens.

Je suis né dans une famille bivalente : une partie paternelle très croyante, voire cléricale, à l’ombre de fait et d’idées de l’énorme église qui avoisinait la boulangerie familiale et une partie athée, profondément empreinte de l’humanisme laïc.

Les représentants les plus influents de ces deux convictions dans ma commune, partageaient au moins l’intelligence de croire d’abord au mieux être et devenir de l’individu ; ils pratiquaient un altruisme concret   L’hypocrisie des factions les amenait, et j’en fus maintes fois témoin, à se rencontrer clandestinement… souvent pour trouver des solutions à des problèmes… Quitte à se bousculer dans les joutes orales publiques…

Toute ma vie, J’ai rencontré bien de ces hommes, de ces femmes, qui religieux ou non furent des acteurs, des moteurs parfois, pour les actions auxquelles j’ai été amené à participer, scoutisme, création de maison de jeunes, aides à l’habitat, à l’enfant et à l’adulte fragilisés, soutien de familles, centres de vacances, pupilles de l’Education, bibliothèque, vie scolaire bien sûr… Il arrive à chacun de subir des épreuves qui révoltent et font douter de la vie même et alors la ferme présence de telles personnes aide à dépasser ces situations personnelles désespérantes…

Je crois en l’individu et en son potentiel de solidarité ; tant mieux pour lui si ses convictions intimes lui apportent la force d’être. Ce qui différencie l’homme de l’animal, (J’emprunte à Vercors et ses ANIMAUX DENATURES), c’est sa faculté d’abstraction, de ses idées jusqu‘à la spiritualité et c’est cette capacité d’idéalisation, qui le mène, parfois même dans les moments les plus noirs…

Par contre, je ne me fie pas du tout aux Institutions dont l’histoire n’est que trop souvent la justification de dominations, de tortures, de massacres perpétrés par des meneurs à l’aide de fanatiques, sous couvert d’idéologies absolues. Je n’omets certainement pas les idéologies politiques despotiques, religieuses ou non ! Toutes sans exception depuis les premières déifications sauvages, du cannibalisme rituel aux sacrifices humains dédié à telle ou telle entité, au soleil par exemple, aux jugements des dieux, aux arènes, aux guerres de religion, aux missions de « conversion » dans les contrées lointaines, aux fascismes… toutes accompagnaient des tyrans en mal de pouvoir, d’asservissement, de richesses… Même les propriétaires exigeaient de leurs employés, de leurs fermiers l’obéissance à l’Eglise… Je ne peux oublier que longtemps la lecture des écrits fut considérée comme sacrilège, trop susceptible de démystifier des textes obscurs présentés comme paroles divines. La négation de découvertes, de la rotondité de la Terre à des vaccins, du refus de l’âme aux femmes à l’interdiction de la liberté de leur maternité, du rejet des différences individuelles… tout est contraire à la nature profonde de l’humanité : son droit d’être et son obligation au respect d’autrui dés lors qu’il ne nuit pas…

Je répète que cela n’enlève en aucune façon la qualité profonde de tous ces gens qui ont ponctué l’histoire de l’humanité en mettant la charité active en pratique, que ce soit avec la force de leur foi religieuse ou de leur foi laïque

Croire est le lot de tous, mais obliger par force, par peur, par tromperie à se plier à une croyance à une mystique est un délit. Il sape non seulement les Droits de l’Homme mais lui dénie sa liberté à s’assumer dignement et librement.

Laisser un commentaire

 

Victor Coudesabot |
Savoirses |
P4corneille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the blonde box
| Shareprof
| Cgt56chba