Réfléchir et dire… un peu

Un site utilisant unblog.fr

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2015

29 novembre 2015

Vous avez dit MARSEILLAISE?

Classé dans : Non classé — linouunblogfr @ 10 h 10 min

La MARSEILLAISE, si porteuse de foi en notre pays menacé, en connaissez-vous le dernier couplet ?

Enfants, que l’Honneur, la Patrie

Fassent l’objet de tous nos vœux !

Ayons toujours l’âme nourrie

Des feux qu’ils inspirent tous deux. (Bis

Soyons unis ! Tout est possible ;

Nos vils ennemis tomberont,

Alors les Français cesseront

De chanter ce refrain terrible :

Aux armes, citoyens !

 

Nous, ce refrain terrible, nous le chantons pour des victoires sportives, culturelles ! Nous le reprenons lorsque notre pays est blessé no seulement dans ses nationaux mais aussi dans tous ceux qui en font une terre d’accueil pour le temps d’un voyage, le temps d’un apprentissage ou l’espoir d’une nouvelle vie.

Alors que l’Histoire est peau de chagrin dans nos programmes scolaires, alors que notre devise est chaque jour torturée, nous nous rattachons à des symboles !

La Morale, je l’ai contée, le matin en rentrant en classe, je l’ai vécue en de vrais codes de convivialité, vigilants dans leurs formulations et leurs applications. Je l’ai vécue dans des actes de solidarité, de connaissance mutuelle et de respect… Je l’ai vécu dans nos associations de jeunes, âprement parfois, mais avec bien des bonheurs…

Rien n’est implicite, tout s’explique et se construit.

Notre pays est beau par ses habitants, d’hier et d’aujourd’hui ; la fierté se tisse chaque jour, hélas l’amertume et la déception aussi.

Les symboles sont honorables respectables mais leur utilisation délicate. Bien des actions magnifiques furent menées en leur nom, bien des horreurs, des asservissements, des crimes aussi, parfois même sous la tutelle d’envahisseurs .Il est facile pour le plus fort de se les approprier, plus difficiles pour les plus faibles de les brandir.

Apprendre oui, d’ailleurs c’est depuis longtemps au programme, même si on ne passe plus le certif, mais pas sans comprendre, pas sans savoir que des intentions généreuses et humanistes leur ont donné naissance ! Le drapeau dont les couleurs de Paris révolté encadrent l’absolutisme monarchique, note devise si difficile à mettre en œuvre tant fraternité a du mal à trouver sa compagne l’égalité et craint trop souvent pour une liberté éclairée, sont aussi à apprendre aux jeunes et rappeler aux adultes !

28 novembre 2015

Rue Jules Rimet… Rue Alibert… Rue de Charonne… Boulevard Voltaire…

Classé dans : BONNE PIOCHE — linouunblogfr @ 18 h 18 min

 

 Transmis par un ami, j’aime cette poésie de Guy COISSARD et aime aussi vous la faire partager… 

Homme tombé dans la rue

A l’aspiration d’un porche aux pierres humides

Tu t’appuies sur la borne d’incendie

Où ton sang vient rivaliser de couleur.

Qui t’a blessé ?

De quoi es-tu coupable ?

Tu marchais

Serein de jeunesse

Ta marche était promenade vers une rive

Promenade sous des platanes

De rares feuilles planaient.

La balle est partie sans bruit.

Est-ce une balle ?

Une flèche noire ?

Une pointe de sarbacane ?

Tu voyais bien que d’autres tombaient

A chaque seconde plus près

Chaque seconde te ressemblant davantage.

Ta peur…

Avais-tu peur ?

Oui, puisqu’il t’arrivait de trembler,

De gémir dans la mélancolie d’une chanson.

Mais tu n’écoutais pas ta peur parce que tu la savais inutile

Encombrante

Tu n’espérais que marcher

Marcher encore

Encore plus loin.

Tu lèves ton regard vers le chemin qui promettait

Tu souris parce qu’en fin de compte tu peux l’imaginer sans le vivre.

Tu portes ta main à ta blessure

Tu croyais qu’on te viserait à la poitrine ou au ventre

Là où l’homme est vulnérable.

Tu touches ta blessure

Qui n’est même pas apparente

Qui n’est que douleur

Ce n’est même pas elle qui libère ton sang

Ton sang, tu l’offres

Depuis toujours tu le savais promis.

Il coule sur la borne d’incendie

Tu as froid.

 Guy Coissard

 

Victor Coudesabot |
Savoirses |
P4corneille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | the blonde box
| Shareprof
| Cgt56chba